Organisateur :
Jean SALEM

Philosophie, Histoire et Analyse des Représentations Économiques (PHARE),
avec le soutien du CERPHI (École normale supérieure de Lyon)
Liste des 175 premiers membres
du Comité de parrainage du séminaire ‘Marx au XXIe siècle’

Le samedi, de 14h à 16h
Lieu : Sorbonne, amphithéâtre Lefebvre
14, rue Cujas, Galerie Jean-Baptiste Dumas, escalier R, 1er étage.
Métro : Cluny-Sorbonne – RER : Luxembourg

 

Ce séminaire hebdomadaire accueille chaque année à la Sorbonne une vingtaine de spécialistes de l’oeuvre de Marx et du mouvement ouvrier : historiens, philosophes, économistes, ‘politistes’, etc. Il est ouvert à tous et constitue un lieu original de débat, de découverte, de confrontation.
Disséminés parmi 100 à 200 présents, 40 à 50 étudiant(e)s en Master de philosophie suivent, chaque semestre, les séances de ce séminaire qui, depuis bientôt 10 ans, est devenu « diplômant ». Les archives de ce séminaire sont consultables ici même. Nous avons constitué, en effet, une vidéothèque comportant quelque 150 vidéos, et cet ensemble occasionne plus de 30.000 téléchargements chaque semaine.

OBJECTIFS

Dire que la pensée de Marx est vivante ne peut plus être aujourd’hui une déclaration abstraite et sans conséquence. C’est bien la radicalité même de cette pensée qui en est la cause, et non la perspective de son inscription sans heurt au sein d’une tradition « classique ». Dès lors, c’est seulement un travail poursuivi d’exploration et d’invention qui peut le montrer. C’est pourquoi ce séminaire entend constituer un lieu de débat, de découverte et de confrontation, original à plusieurs titres.

Il s’agit de se confronter aux textes de Marx et du marxisme avec la plus grande rigueur historique et philologique, en développant et en présentant, le travail éditorial autant que critique, déjà réalisé ou en cours de réalisation, et cela sur le plan international.

Il s’agit de surmonter les découpages rigides et les barrières disciplinaires, de faire se croiser les axes, philosophique, sociologique, économique, etc., en les unissant autour de leur portée concrète ou pratique : c’est la volonté d’intervention théorique et politique, c’est un engagement critique qui, sans dogmatisme, définissent un rapport vivant à Marx aujourd’hui.

Il s’agit donc d’être offensifs, dans un contexte d’hégémonie, à la fois puissante et fragile, de la pensée dominante. Il importe d’ouvrir les fenêtres, de déranger les évidences, de rejeter les mauvais procès et de récuser les anathèmes. Rien de plus utile pour cela que de se confronter à toutes les idées du présent, d’être attentif à tous les courants de pensée. Bref, d’investir tous les points hauts de la pensée contemporaine, en philosophie, en économie, en histoire, en sciences sociales, dans les sciences de la nature, etc., en vue d’une confrontation informée et sans timidité.

Conférences filmées

Pratiques politiques et stratégies transformatrices


DÉMOCRITE – Théorie de la connaissance (A)