Itinéraires communistes

Soirée-débat, organisée avec la collaboration des éditions Delga, à l’occasion de la sortie du livre de Jean Salem, Résistances (éd. Delga, fév. 2015) mardi 17 février 2015, 17h30-19h30 – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Amphithéâtre Bachelard 17, rue de la Sorbonne, 75005 – Paris --> Aller voir

Le Matérialisme de Marx

Intervention au séminaire « Penser la transformation », organisé par le professeur Luc VINCENTI, mardi 10 février 2015, 18h00-20h00 Université Montpellier 3 Site Saint-Charles Salle des colloques 2 --> Aller voir

Épicure. Le Plaisir

Émission radiodiffusée (FRANCE CULTURE), enregistrée le samedi 25 janvier 2014, à 15h, à l’Odéon – Théâtre de l’Europe. Rencontres philosophiques préparées et animées par Raphaël Enthoven, assisté de Julien Tricard. Avec Jean Salem. — Textes lus par Julie-Marie Parmentier et Georges Claisse --> Aller voir

Événements à venir

avr
20
jeu
15 h 45 min Conférence @ Institut d'Art et d'Archéologie (Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne)
Conférence @ Institut d'Art et d'Archéologie (Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne)
avr 20 @ 15 h 45 min – 17 h 45 min
Travail aliéné, travail humain et plaisir au travail Conférence donnée dans le cadre du séminaire « Culture Matérielle », de mme le professeur Haris Procopiou
avr
27
jeu
20 h 30 min Discours de la servitude volontaire @ Théâtre de Nesle, Paris
Discours de la servitude volontaire @ Théâtre de Nesle, Paris
avr 27 @ 20 h 30 min
“Discours de la servitude volontaire” AUTEUR : 
Étienne de La Boétie MISE EN SCÈNE  (et adaptation) : Olivier Hueber AVEC : 
Geoffroy Guerrier COMPAGNIE :
 Cie Hubert Jappelle Les réflexions de Jean Salem autour de cette œuvre.   Lecture du texte  du “Discours de la Servitude Volontaire”. — « L’habitude nous apprend à servir et à avaler sans le trouver amer le venin de la servitude. […] Soyez résolus de ne plus servir, et vous voilà libres. », La Boétie (1530-1563). — Ce texte, encore mal connu, dépasse largement sa grande efficacité rhétorique. C’est une voix. Une voix qui, par sa passion, sa ferveur pour la liberté, nous éclaire sur la manière dont les hommes concourent à leur propre servitude. Servitude entretenue aussi bien par la tyrannie d’un seul homme que par celle, aujourd’hui, des « lois » du marché.   Réservez vos places sur BilletReduc.com